You are here

Conseil

Richard Moorhouse (Ontario), Président

Richard Moorhouse est l’ancien directeur général de la Fiducie du patrimoine ontarien. Il en a fait un des plus éminents organismes en son genre au Canada, œuvrant à la conservation des ressources aussi bien naturelles que culturelles. Il a joué un rôle de premier plan dans la protection et la préservation de divers sites du patrimoine provincial et national ainsi que dans la création de nombreux programmes de portée provinciale.

Richard est membre du conseil d’administration de la Fiducie nationale du Canada depuis quatre ans et il a assumé des fonctions clés, y compris vice-président, président du comité de financement et membre du comité sur les orientations stratégiques.

Il est par ailleurs bénévole actif dans les secteurs de la culture et de la conservation du patrimoine. Il est vice-président de Heritage Toronto et président de la fondation du Club des arts et des lettres de Toronto. Il est membre à la retraite de l’Association des architectes de l’Ontario.

Richard a reçu de la Médaille du jubilé de diamant de la reine pour ses années de service et ses grandes contributions à la conservation du patrimoine de l’Ontario.

Henri Maisonneuve

Lorna Crowshoe (Alberta), vice-président

Lorna Crowshoe, membre de la Première Nation des Piikani, entretient des liens étroits avec sa communauté des Pieds-Noirs. Détenant un baccalauréat en gestion de l’Université de Lethbridge et une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Phoenix, elle est au service de la Ville de Calgary à titre de conseillère en stratégie, Affaires autochtones. Elle a passé la plus grande partie de sa carrière auprès d’organismes sans but lucratif et d’institutions gouvernementales, et participé à une variété de projets axés sur une dimension culturelle : le projet Making of Treaty 7; la maison solaire Spopi de l’Université de Calgary; l’Initiative de réduction de la pauvreté – groupe de travail sur les besoins des Autochtones; la Semaine de sensibilisation aux cultures autochtones à Calgary en juin 2013.

En 2015, Lorna a coprésidé MOH-KINS-TSIS, le forum de la Fiducie nationale portant sur le patrimoine autochtone dans une perspective plus diversifiée et plus inclusive. Elle est particulièrement fière de son arbre généalogique : il y a huit générations, ses ancêtres ont farouchement défendu l’entrée sud du territoire pied-noir juste avant la conclusion du Traité 7. Dans sa vie privée, Lorna a aidé à réunir des femmes pieds-noirs vivant en milieu urbain, à l’automne 2012, et elle est une des fondatrices de la Société des femmes pieds-noirs.

Gregory Thomas (Manitoba), vice-président

Pendant trois décennies, Greg Thomas a fait preuve de créativité et de leadership à l’échelle nationale, dans le domaine de la gestion des ressources culturelles. Il a récemment pris sa retraite de Parcs Canada, où il était historien, planificateur et gestionnaire de ressources culturelles. Il a participé à la planification, la mise en valeur et l’exploitation de lieux historiques nationaux dans l’Ouest et le Nord du Canada. Outre cette expérience professionnelle sur le terrain et comme gestionnaire, Greg joue depuis les années 1970 un rôle de pointe dans le milieu manitobain du patrimoine et de l’environnement bâti. Une décennie comme membre de l’exécutif de la Société historique du Manitoba, y compris un mandat de président, lui a procuré une excellente expérience en gestion de propriétés historiques. Greg a travaillé au sein de nombreux comités voués au patrimoine du Manitoba, et en particulier de Winnipeg. Père de trois enfants, il s’intéresse tout spécialement aux projets qui font mieux connaître le patrimoine et qui touchent la jeune génération.

Hannah Bell

Hannah Bell (Île-du-Prince-Édouard)

Hannah possède un MBA en gestion innovatrice de l’UPEI et 30 ans d’expérience dans les secteurs public, privé et sans but lucratif au Royaume-Uni, à Bruxelles et au Canada. Elle est aujourd’hui directrice exécutive de l’Association des femmes d’affaires de l’Île-du-Prince-Édouard, propriétaire de la société de conseils The Solution Agency et copropriétaire de l’établissement The SPOT Charlottetown, un espace de travail partagé et incubateur d’entreprises.

Hannah est par ailleurs bénévole active dans les milieux des arts et des affaires, présidente du conseil d’administration d’Ars Longa (The Guild), à Charlottetown, et représentante communautaire au sein de Startup Charlottetown, qui fait partie du réseau Startup Canada au service des entrepreneurs. Elle s’attache à accroître la capacité d’action et à influer sur le changement en mettant à contribution la puissance du récit, de la formation pratique et du développement des compétences, de la planification stratégique et de la conception de projets durables. Parmi ses projets récents figurent : le camp d’entraînement HIVE pour entrepreneurs dans le secteur des arts et de la culture; le programme Jeunes Millionnaires pour enfants de 8 à 16 ans souhaitant lancer une entreprise; et une campagne de l’Association des femmes d’affaires de l’Île-du-Prince-Édouard sur le thème « raconter nos récits », comprenant un programme de mentorat et des micro-subventions pour petites entreprises.

Tom Urbaniak (Nouvelle-Écosse)

Tom Urbaniak, PhD, est politologue à l’Université du Cap-Breton; il donne aussi des cours en développement économique communautaire dans le cadre du programme de MBA de l’Université. Il travaille au confluent de la politique sur la conservation du patrimoine, du développement économique communautaire, de la politique sociale et de la gouvernance dans le secteur des organismes sans but lucratif. Il a écrit quatre livres, dont Action, Accommodation, Accountability: Rules of Order for Canadian Organizations et Her Worship: Hazel McCallion and the Development of Mississauga. Il a été le président fondateur de l’organisme Affordable Housing Renovation Partnership.

Il a proposé la création du premier fonds renouvelable pour le patrimoine local en Nouvelle-Écosse, et il a joué un rôle de premier plan dans la mise sur pied de la Sydney Architectural Conservation Society chargée de l’administrer. Il a convaincu Habitat pour l’humanité de la Nouvelle-Écosse d’intervenir en faveur de rénovations visant à résoudre la crise des immeubles vacants de la municipalité régionale du Cap-Breton. Il est membre du conseil d’administration du Heritage Trust of Nova Scotia, il participe à la vie de la communauté polonaise de Nouvelle-Écosse, il a déjà été membre du conseil du Centre communautaire Étoile de l’Acadie et il est vice-président du Sénat de l’Université du Cap-Breton. Tom est président du comité sur la gouvernance de HCFN.

 

Marion Beyea (Nouveau- Brunswick) 

Marion Beyea est archiviste provinciale et directrice des Archives provinciales du Nouveau-Brunswick depuis 1978. Elle gère un programme intégré de gestion de l’information consignée et de services d’archives.Marion s’est mise au service du milieu des archives en assumant divers rôles au sein de comités techniques et professionnels, organismes subventionnaires et comités de rédaction. Elle a notamment été présidente fondatrice du Conseil canadien des archives, présidente de l’Association des archivistes canadiens et présidente du Comité des normes et des bonnes pratiques du Conseil international des archives. Elle a représenté le Nouveau-Brunswick au sein de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada de 1987 à 1983. Elle est membre du Fredericton Heritage Trust depuis 1985, et a participé à des projets comme la visite, deux fois l’an, des jardins du district du patrimoine et le concours annuel Fredericton Heritage Icons (visant à désigner des personnes, des lieux et des objets de Fredericton revêtant une valeur emblématique)

Judy Oberlander (Colombie-Britannique)

En tant que dirigeante de la firme Judy Oberlander and Associates Inc., Judy combine son expérience en éducation permanente, en action communautaire et en conservation du patrimoine et des stratégies de financement au service de ses clients – des organismes sans but lucratif, des fondations et des organismes gouvernementaux. Elle a été la première directrice du programme urbain de l’Université Simon Fraser (USF), à Vancouver. Pendant 12 ans à l’USF, elle a dirigé une équipe qui a créé des programmes primés de formation à mi-carrière visant un éventail d’enjeux urbains et un certificat en urbanisme reconnu à l’échelle nationale. Elle a mis sur pied le City Program Endowment Fund (1,5 million de dollars), et elle a obtenu des subventions et des commandites pour des programmes d’études, des bourses et des conférences publiques gratuites.
 
Pendant toute sa carrière, qui a démarré à la fondation Héritage Canada (aujourd’hui la Fiducie nationale du Canada), elle a été membre de nombreux conseils d’administration à Ottawa et à Vancouver. Son travail dans les secteurs public, privé et sans but lucratif l’a entraînée partout au Canada, lui permettant de découvrir la vie communautaire dans 10 provinces et deux territoires. Elle a obtenu une maîtrise en préservation historique de l’Université Columbia, un certificat en collecte de fonds de la NYU et un certificat en gouvernance d’organismes sans but lucratif de BoardSource. Elle allie théorie et pratique dans ses cours sur la vitalisation urbaine, le leadership au sein de conseils d’administration et la collecte de fonds à l’Université de Victoria et à l’USF ainsi que dans des ateliers organisés pour la Fiducie nationale du Canada et des associations professionnelles en Colombie-Britannique, en Alberta, en Ontario et au Yukon. Elle a élaboré le curriculum et participe à l’enseignement du programme de certificat en conservation des bâtiments de la Vancouver Heritage Foundation, qui offre un cadre exceptionnel d’apprentissage à mi-carrière d’orientation communautaire.

 

 

David Hood (Terre-Neuve-et-Labrador)

David Hood, de St. John’s, est un associé du cabinet comptable Grant Thornton. En tant que comptable public accrédité, il dessert un grand nombre d’entreprises privées, d’organismes sans but lucratif et autres organismes de bienfaisance enregistrés. Il est actuellement vice-président de l’Association of Heritage Industries of Newfoundland, il siège au comité de direction de la section de Terre-Neuve-et-Labrador de l’Institut des administrateurs de sociétés, et il est administrateur de la compagnie de théâtre de renommée nationale Artistic Fraud of Newfoundland. David a été président du Newfoundland Historic Trust et membre du conseil d’administration de la Heritage Foundation of Newfoundland and Labrador. Il porte un intérêt particulier à la gouvernance organisationnelle et il détient le titre d’IAS.A.

James R.N. Ingold (Saskatchewan)

Depuis tout jeune James s’emploie à explorer son patrimoine et le patrimoine collectif. En participant aux fêtes du patrimoine pour les jeunes, en apprenant l’allemand auprès de ses grands-parents et en effectuant des recherches sur le patrimoine architectural de sa ville de Moose Jaw, il a trouvé l’inspiration d’étudier en histoire et en allemand à l’Université de la Saskatchewan. En même temps, James a travaillé comme chercheur pour la base de données sur le patrimoine bâti de la ville de Saskatoon et comme chercheur pour le Musée du développement de l’Ouest. C’est dans cette période que James a initialement été élu au conseil d’administration de SaskCulture, où il a accompli deux mandats avant d’en être élu président. Cette expérience a procuré à James une méthode de travail rigoureuse en matière de gouvernance et d’élaboration de politiques ainsi qu’une appréciation des liens entre gouvernements, sources de fonds, organismes, travailleurs du domaine de la culture, bénévoles et participants en vue de créer une vie communautaire florissante et résiliente. James est à l’emploi d’iQmetrix, une entreprise de développement de logiciels, où il a appris à mesurer l’intérêt de la polyvalence, de l’apprentissage continu et de la conception en fonction des besoins futurs. L’importance que son employeur attache à la communauté et à la philanthropie s’agence bien avec ses propres idéaux sociaux. Il continue d’œuvrer comme bénévole auprès de SaskCulture et, périodiquement, de Heritage Saskatchewan, de l’organisation des fêtes du patrimoine et de Compétences Canada, ce qui lui permet d’entretenir des liens étroits avec les communautés qui lui sont si chères.

Marc Johnston

Anne Leckie (Yukon)

Anne Leckie détient un doctorat en géographie de l’Université de Calgary, et elle a travaillé au Secrétariat des revendications territoriales du Yukon à partir des années 1980. Elle a coopéré avec les Premières Nations en matière de gestion des terres et des ressources du patrimoine ainsi que de projets touchant le patrimoine immatériel. Pendant de nombreuses années, Anne a été directrice exécutive de la Première Nation autonome des Na Cho Nyak Dun. Elle continue de conseiller des Premières Nations du Yukon dans les domaines de la gouvernance, de l’organisation, des politiques, des initiatives visant le patrimoine, des collectivités durables et des initiatives économiques dans le Nord canadien. Elle fait profiter le conseil d’administration de toute l’étendue de ses perspectives.Anne se passionne pour l’histoire du Yukon, et est membre fondateur de la Société historique de Mayo. Elle a publié des ouvrages savants et elle a signé des chapitres dans les livres d’histoire locale du Yukon Gold and Galena et Heart of the Yukon. 
 
Elle siège aujourd’hui au conseil d’administration de la Chambre de commerce Silver Trail et de la Chambre de commerce du Yukon, et elle a une vaste expérience de la direction d’organismes sans but lucratif. Elle a aussi effectué deux mandats à l’Office des eaux du Yukon. Depuis 2012, elle est présidente de la Commission du patrimoine historique du Yukon. La Commission est un organisme consultatif et décisionnel investi de mandats en vertu d’ententes avec des Premières Nations du Yukon et en vertu de la Loi sur le patrimoine historique du Yukon. Elle présente des recommandations au Canada, au Yukon et aux Premières Nations au sujet de la gestion des ressources du patrimoine au Yukon.
 
 

Bruce McNiven

Bruce McNiven (Québec)
 
Bruce McNiven exerce le droit des affaires depuis 1981 au sein du cabinet montréalais Heenan Blaikie. Son expérience vaste et diversifiée, notamment en matière de fusions et acquisitions et d’affaires de gouvernance d’organismes sans but lucratif, est éclairée par son activité d’entrepreneur dans le secteur de l’immobilier patrimonial. Il travaille auprès de nombreux organismes sans but lucratif communautaires et nationaux, y compris comme administrateur du Musée des beaux-arts de Montréal, administrateur et dirigeant de la Fondation Héritage Montréal, et président de la Fondation Drummond. Il croit passionnément à l’importance de la continuité visuelle et matérielle qu’apporte le patrimoine bâti du Canada, dont il s’emploie à militer pour la reconnaissance, la conservation et la réutilisation.
 
Dans les années 1980 et 1990, il a dirigé un projet commercial primé de réhabilitation divers immeubles emblématiques de Montréal, dont la caserne de pompiers no 28 (v. 1909), la maison Ravenscrag (v. 1870) et la maison Reford (v. 1910). Plus récemment, il a participé à des initiatives communautaires et sans but lucratif visant à procurer un avenir durable à des immeubles patrimoniaux menacés; en particulier, la maison Notman (v. 1840) est en voie d’être transformée en incubateur d’entreprises technologiques.
 

Michael Seaman (Ontario)

Michael J. Seaman, MICU, RPP, membre de l’ACECP, est un urbaniste, par ailleurs titulaire d’une maîtrise en conservation du patrimoine de l’Université Dalhousie. Il apportera au conseil d’administration ses connaissances, son expérience et son enthousiasme pour la conservation des ressources du patrimoine, fondés sur son quart de siècle dans l’urbanisme et la planification du patrimoine. Il a reçu des prix nationaux, et la ville de Grimsby, dont il est directeur de la planification, est la lauréate 2015 du Prix du lieutenant-gouverneur pour les réalisations en matière de conservation du patrimoine ontarien et du Prix du prince de Galles pour leadership municipal en matière de patrimoine.

Michael a précédemment travaillé à la conservation du patrimoine auprès des municipalités lauréates du Prix du prince de Galles de Markham, Aurora et Oakville. Dans les années 1990, il a dirigé des projets communautaires de conservation du patrimoine avec la société d’histoire et le comité consultatif du patrimoine de Brampton. Il est aujourd’hui collaborateur spécialiste du patrimoine de l’Ontario Planning Journal. Il est aussi membre associé du corps professoral de l’École des arts de la restauration Willowbank.

 

 

Myriam St-Denis (Québec)

Myriam St-Denis détient une maîtrise en urbanisme de l’Université de Montréal. Elle se spécialise en patrimoine bâti et culturel, dans une perspective internationale. Après avoir étudié la conservation des bâtiments historiques à l’Escola Tècnica Superior d’Arquitectura en Espagne (Barcelone), elle fait un projet de recherche sur le Patrimoine mondial de l’UNESCO au Nicaragua. À la Chaire de recherche du Canada en patrimoine bâti, elle a contribué au projet d’archives orales de la Convention du patrimoine mondial. Myriam a ensuite exécuté un mandat au Ministère des Affaires Amérindiennes en Guyana (Caraïbes), en planification communautaire pour la bonne gouvernance des villages amérindiens. Elle supervise présentement l’élaboration d’un diagnostic en développement durable et de renforcement des capacités à Telchac Puerto, au Mexique. En 2012, Myriam est sélectionnée en tant que Student Scholar à l’Association Internationale pour la Préservation et ses Techniques (APT). Elle est actuellement coprésidente d’APT Québec Chapter.

Glenn Sutter (Saskatchewan)

Glenn Sutter est le conservateur d’écologie humaine au Musée royal de la Saskatchewan, responsable d’expositions majeures sur la durabilité et d’un projet provincial de recherche et de mobilisation communautaire sur les écomusées. Il est aussi président du comité directeur de l’Initiative des écomusées de la Saskatchewan. Faisant fond sur son expérience et ses études supérieures en conservation et en biologie environnementale, Glenn s’emploie depuis presque 20 ans à explorer le rôle que les musées peuvent jouer dans la sensibilisation à la durabilité et à publier des textes à ce sujet.

Il a réalisé un éventail de projets scientifiques sur la conservation dans les Prairies, il a été professeur auxiliaire aux deux universités de la Saskatchewan et il est fellow du programme international de Leadership pour l’environnement et le développement (LEAD – 16e cohorte). Par son travail de conservateur, Glenn veut contribuer à la santé des écosystèmes et des communautés humaines en engendrant une « culture de la durabilité ». En dehors de son travail, il sonde des thèmes liés à la durabilité comme auteur-compositeur-interprète de chansons sur « la nature, l’amour et la condition humaine » (www.glennsutter.com). Il s’intéresse à la durabilité sous toutes ses formes, et ce, dans l’enseignement qu’il prodigue, dans ses travaux de recherche et dans sa vie quotidienne. Il est un ferme adhérent d’une démarche holistique et intégrée qui ajoute une valeur sociale, environnementale et économique à tout projet.

Toute correspondance peut être adressée à l'un ou l'autre des membres du conseil d'administration, ou à tous les membres.
c/o La Fiducie nationale du Canada
190, avenue Bronson
Ottawa (Ontario)
K1R 6H4

Ou par courriel à: fngouverneur@fiducienationalecanada.ca